La météorologie


L'eau - Matière, mouvement, énergie, information - collège - cycle 3 - classe de 6eme



I Qu'est-ce que la météorologie ?


La météorologie est une science qui étudie les conditions atmosphériques autrement dit, ce que l'on appelle le temps. Cette science est constituée de trois aspects complémentaires:

  • l'observation (type de nuages, image satellite, ...)
  • les mesures de grandeurs caractéristiques de l'atmosphère (température, ...)
  • la prévision: quel temps fera -t-il demain ?
Remarque: L'aspect prévision du temps à venir est le plus délicat. En effet, l'atmosphère est le siège de très nombreux phénomènes complexes. Aussi, même si de nos jours Météo France possède des puissants ordinateurs, il lui arrive encore parfois (mais de moins en moins tout de même) de se tromper dans ses prévisions.

Cette science intervient très régulièrement dans notre vie quotidienne, qui n'a jamais vu un bulletin météo ? En effet, les prévisions nous sont utiles aussi pour savoir comment nous allons nous habiller que pour savoir si la pratique de certaines activités est possible et sans danger (voir la carte de vigilance publiée par Météo France pour aujourd'hui). La météo est très régulièrement  consultée dans le milieu de la montagne, de la mer, ...secteurs où de mauvaises conditions météorologiques peuvent provoquer des drames.

II Grandeurs et appareils de mesures en météorologie


1 La température


La température se mesure avec un thermomètre et s'exprime en degrés Celsius: °C. Il existe par exemple des thermomètres à affichage numérique et des thermomètres à alcool.

La température est une donnée importante pour le météorologue. En effet, selon la température de l'atmosphère, l'évaporation de l'eau est plus ou moins importante, il pleut ou il neige, il risque de geler, ...

2 Le taux d'humidité


Le taux d'humidité de l'air se mesure avec un hygromètre et s'exprime en pourcentages, il reflète à la quantité de vapeur d'eau présente dans l'atmosphère. Ainsi, un hygromètre indiquera près de 100% d'humidité relative dans une salle de bain où quelqu'un vient de prendre une douche chaude, tandis que dans le désert du Sahara, l'hygrométrie ne sera que de quelques pourcent. 

3 La quantité des précipitations (pluviométrie)


La pluviométrie mesure la hauteur des précipitations (pluie, neige, grêle, ...) tombées entre deux mesures. Elle se mesure avec un pluviomètre et s'exprime en millimètre (mm).

Lorsque les précipitations sont solides (neige, grêle,..) , il est nécessaire de les faire fondre pour mesurer la pluviomètrie. Lors d'un orage, il peut tomber plus de 25 mm d'eau en 1heure, soit plus de 25 L d'eau par mètre carré. Cela peut entraîner des inondations, des glissements de terrain, ...

4 La pression atmosphérique


La pression atmosphérique correspond à la pression que l'air exerce sur l'environnement. En effet, tout comme l'eau d'une piscine exerce une pression sur une personne nageant dans le fond de celle-ci: les oreilles se "bouchent", l'air qui nous entoure exerce une pression plus ou moins forte et "appuie" plus ou moins fort à la surface de la Terre.

La pression atmosphérique se meure avec un baromètre et s'exprime en hectopascal (hPa).

Sur les cartes météorologiques, les valeurs des pressions sont très souvent signalées par un ensemble de courbes qui sont des isobares: elles relient des points où la pression est identique.

Les zones où la pression atmosphérique est supérieure à 1013 hPa constituent des anticyclones (zone de pression élevée) et celles dont la pression est inférieure à 1013 hPa constituent des dépressions.

De nombreuses personnes disposent chez elles d'un baromètre:
  • lorsque la pression augmente, on se rapproche d'un système anticyclonique: il devrait faire beau.
  • lorsque la pression diminue, on se rapproche d'un système dépressionnaire: il devrait faire mauvais.

5 La vitesse du vent


La vitesse du vent se mesure avec un anémomètre et s'exprime en kilomètre par heure (km/h). Le vent est un déplacement d'air entre deux zones de l'atmosphère où la pression atmosphérique et la température sont différentes. Le vent allant des zones de hautes pressions (anticyclone) vers les zones de basses pressions (dépression) tout en étant "canalisé" par le relief (vallée du Rhône, montagnes, ...)

Remarques:
  • Il est également intéressant de connaître la direction du vent. Pour cela, on utilise une girouette. Sa pointe indique d'où vient le vent.
  • On utilise également l'échelle de Beaufort (due à Sir Francis Beaufort, irlandais, (1774-1857)), essentiellement utilisée dans le domaine maritime.

III Faire des relevés météorologiques


Pour être utilisables et exploitables, les relevés doivent être effectués régulièrement. Fait de façon aléatoire, ils seront sans intérêt. Il convient d'effectuer ces relevés chaque jour et à heures fixes. Les météorologistes ont retenu : 0h, 6h, 12h et 18h UTC. (UTC: Temps Universel Coordonné :Ce temps standard, fondé sur le temps solaire, fut adopté en 1883, au terme d'un accord international. On l'appelle également , temps moyen de Greenwich (GMT). En France, rajouter 1 ou 2 heures en fonction de l'heure d'été ou d'hiver.)Ensuite, il convient de mesurer les diverses grandeurs du type pression atmosphérique, taux d'humidité, pluviométrie, température, vitesse et direction du vent mais on peut aussi noter l' aspect du ciel (ensoleillé, nuageux, pluie, brouillard, neige, orageux....




 


 


 


Catégories


Pages


Details

Des cours, des exercices, des fiches pour comprendre et s'entrainer

©2016 Sciences physiques
Design by AwfulMedia.com